Partager

Six pieds sur terre

Théâtre
1h05 – Tout public, à partir de 14 ans.

Théâtre Pépite – Jean-Luc Piraux

ATTENTION
Conformément à l’article L 121-20-4 du Code de la Consommation, 9.2 Un billet de spectacle ne peut être remboursé même en cas de perte ou de vol, ni repris, ni échangé, sauf en cas d’annulation d’un spectacle et de décision par l’organisateur du remboursement des billets.

L’humour comme thérapie face à l’angoisse de sa propre fin.

« On va tous mourir ! », ainsi débute ce solo irrésistiblement drôle interprété par Jean-Luc Piraux. L’œil malicieux, le sourire en coin, le comédien belge disserte sur la fin de vie. Mais, coup de tonnerre : « statistiquement », il ne lui reste plus que 20 ans à vivre. Alors, il nous fait part de ses peurs plus ou moins rationnelles dans un sommet d’humour noir. Tout y passe, maisons de retraite, testaments, cimetières, jusqu’aux fuites urinaires… Rien qui, à première vue, suscite une contagieuse gaité, et pourtant… Le rire met les pieds dans le plat et dynamite les angoisses. Puisque nous allons tous mourir, dépêchons-nous de vivre ! Un spectacle libérateur qui nous met en joie !

Plus de détails

Portrait de Jean-Luc Piraux
Par Nicolas Crousse, journaliste, essayiste, romancier, chanteur
Cela fait une trentaine d’années que Jean-Luc Piraux promène sur les scènes des villes et des campagnes une incomparable gueule d’atmosphère. Sur sa pomme buissonnière, une tignasse de pailles lunaires. Des yeux doux comme des raisins verts. L’âme d’un poète, qui partagerait avec le fou chantant cette façon de faire boum avec le cœur. Et le sentiment que cette peau rousse, comparable à un terreau fleuri, s’est fertilisée au contact de quelques grands clowns : Bourvil, avec lequel il partage le goût de la tendresse. Jacques Tati, courant les jours de fête villageoise sur la bicyclette de monsieur Hulot. Pierre Richard, incertain sur ses guiboles de charme. Voire Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd, Toto, héros de l’enfance de Jean-Luc, qui reconnaît en eux, dit-il, des frères parce que ce sont « des faibles qui s’en sortent ».
Or, voilà que ce bonheur d’homme est aussi un comédien de haut vol, avec un immense potentiel, tantôt comique, tantôt dramatique, capable de nous emmener très loin, vers les grands voyages imaginaires. Cet homme-là s’est fait tout seul. Aîné d’une famille nombreuse, Jean-Luc Piraux, qui fut jadis livreur boulanger, aide-boucher ou jardinier, a longtemps trimballé une timidité galopante, dont il ne s’est débarrassé que très progressivement. La scène l’y a certainement aidé. Il a fait du théâtre jeune public, du cabaret, de la revue absurde ou du travail avec des jeunes trisomiques.
La scène ? Du baume sur le cœur de l’ancien timide ! Un lieu de rêve pour les possibles confessions ! Derrière sa bouille de clown lunaire, se cache un vieil Indien, en guerre contre les nouveaux westerns des temps modernes, un artiste pétri de doutes… et un homme (trop ?) conscient de vivre en sursis.

Depuis 2008, Jean-Luc Piraux décline son univers sous la forme de tragédies comiques… ou des comédies tragiques. Ses spectacles nous confrontent à la mort, la vieillesse, la transmission, la mémoire. Avec Six pieds sur terre, le héros, un homme de 55 ans (tiens, comme Jean-Luc) confesse d’emblée : « On va tous mourir ! ». Mais Jean-Luc Piraux n’oublie pas que la vieillesse est aussi un retour à l’enfance. Avec ses possibles moments de panache, sa poésie désarmante, ses envies de tout envoyer valdinguer, ses envolées soudaines. Ou ses merveilleux chants de cygne.
Il faut un certain courage, et pas mal d’humanité pour oser aborder un thème aussi plombé que celui-ci. Pour notre bonheur, Jean-Luc Piraux ne manque ni de l’un ni de l’autre.

En savoir plus : www.theatrepepite.be

Réservations

SÉLECTIONNEZ VOTRE TARIF *

Distribution

De et avec Jean-Luc Piraux.

Avis

  1. :

    Bonjour,
    L’idée de jouer la pièce sous un chapiteau n’était pas fabuleuse…
    En entrant, une sensation de grosse chaleur aux senteurs de gaz est saisissante puis le froid s’est installé lentement au point de donner l’envie que la pièce s’arrête vite pour aller se réchauffer dans la voiture. De plus, le bruit des avions mais aussi des occupants de la maison à proximité était gênant pour les spectateurs et le comédien.
    En bref, les conditions n’étaient absolument pas réunies pour apprécier cette pièce. Il existe un théâtre à La Ferté-sous-Jouarre : n’aurions-nous pas été mieux installés ?

    Cordialement,

  2. :

    L’humour belge est toujours aussi décoiffante et acide. Très belle expertise de la fin de vie. Acteur époustouflant. Avis d’un futur mort. Jean Yves

  3. :

    Je lis le commentaire précédent, ils ont eu froid, nous on a eu chaud et étant au 2eme rang j’ai eu droit à recevoir un peu d’écume, quel plaisir! Ca donne la pêche pour rester jeune et reculer le plus possible le déménagement dans une maison de retraite. Me voilà regonflée pour quelques années.
    La simplicité et générosité de ce couple (car elle a un rôle finalement important) au moment du pot d’après spectacle est confondant. Jean-Luc Piraux, un nom à retenir.

  4. :

    Très agréable soirée avec un très bon accueil de Fericy !
    Cet acteur belge était très drôle sur un sujet qui ne devait pas l’être : la fin de notre vie !
    J’ai beaucoup aimé l’ interactivité et j’ai beaucoup ri !
    Génial !

  5. :

    Très belle prestation de Jean Luc qui fait revivre des moments souvent trop oubliés ou bien pas assez connu encore malheuresement .

    Merci et continuez à nous bousculer

    Amicalement

  6. :

    Hilarant et poetique à la fois! J’ai passé un très bon moment!

  7. :

    Sujet grave mais traité avec loufouquerie .L’humour fait passer bien des choses avec intelligence.Performance d’acteur, on ne s’ennuit pas une seconde!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *