Bords de scènes

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du soir.

Partager

L’enfant Roi

Théâtre
50 min. – Tout public, à partir de 8 ans.

Cie Microsystème

ATTENTION
Conformément à l’article L 121-20-4 du Code de la Consommation, 9.2 Un billet de spectacle ne peut être remboursé même en cas de perte ou de vol, ni repris, ni échangé, sauf en cas d’annulation d’un spectacle et de décision par l’organisateur du remboursement des billets.

Une nouvelle version d’Œdipe pleine d’humour et de sensibilité.

Ce spectacle présente une nouvelle version d’Œdipe, plus légère, ludique, initiatique, loin de la tragédie. Et pourtant, toute l’histoire est là, et on se régale des inventions de mise en scène et des trouvailles des trois comédiens-chanteurs-musiciens. Accompagnés de percussions pour évoquer les vagues, le tonnerre ou le galop d’un cheval, ils font surgir tous les personnages, d’Œdipe à Jocaste. Dépouillé du drame, le récit aborde avec humour et sensibilité le tabou de la sexualité, de la naissance du désir, les relations entre parents et enfants ou la nécessité de prendre des risques pour grandir. Il y a beaucoup de tendresse et de fraîcheur dans cette belle épopée destinée à toute la famille. Enfants bienvenus !

Plus de détails

Note d’intention de Clémence Barbier et Victor Gauthier Martin
L’aventure d’Œdipe est l’histoire la plus célèbre et la plus improbable qui soit. Un garçon qui tue son père et qui épouse sa mère. Raconter Œdipe, c’est poser une énigme, dominée par le plaisir de l’imagination pure, fantasque, c’est repousser à l’infini, la frontière entre l’ordinaire et l’extraordinaire. L’enfant Roi n’est pas un conte moral, noir et désespéré. Nous avons dépassé la culpabilité induite par Freud. C’est un long poème coloré, un chant, un péplum. Le sujet de la pièce, c’est le désir ; la naissance du désir chez le petit enfant, le corps qui désire, le désir de l’autre, le désir de parcourir le monde, le désir sexuel. Comment parler du grand tabou qu’est la sexualité ? Avec humour évidemment, mais nous voudrions également tenter la piste du sensible : le corps d’Œdipe tremble, transpire, souffre et se transforme à son insu.
Ceux que l’on appelle ses « parents » l’ont nourri, soigné et protégé. Ils ont ainsi créé un lien d’une force inouïe, un lien charnel. Grandir c’est couper ce lien, se séparer, trouver le courage de partir, partir à la rencontre de l’Autre. C’est aussi prendre le risque de l’aventure, se trouver face à des monstres, et les vaincre. C’est cela l’aventure de L’enfant Roi.
Et puis Œdipe devient un père lui aussi, aimé plus que tout, mais détesté aussi ; un père qui doute et qui, à son tour, fait des erreurs.

Clémence Barbier, auteur, metteur en scène et comédienne
Elle suit les Ateliers du Théâtre des Quartiers d’Ivry avec Christian Germain, Dominique Bertola, Claire Cafaro, Julia Zimina, Frédéric Merlo, Adel Hakim et Élisabeth Chailloux. Puis, au sein de l’Atelier volant du Théâtre National de Toulouse, elle travaille sous la direction de Jacques Nichet, Laurence Roy, Solange Oswald, Guillaume Delaveau ; et rencontre Frédéric Leidgeins qui la dirigera dans Cavaliers de la mer de JM Synge. À Toulouse, elle intègre la compagnie Tabula Rasa crée par Sébastien Bournac et participe à plusieurs spectacles. De retour à Paris, elle retrouve Élisabeth Chailloux qui la dirige dans Sallinger de BM Koltès et dans Hilda de Marie Ndiaye. Sous la direction de Victor Gauthier- Martin, elle joue de nombreux spectacles, dont actuellement Round Up qu’elle a co-écrit avec Victor Gauthier-Martin et Maïa Sandoz.

Victor Gauthier-Martin, metteur en scène
Élève de l’École Régionale d’Acteurs de Cannes, puis du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, il poursuit sa formation à la London Academy of Music and Dramatic Art, et à l’Unité Nomade de Formation à la Mise en Scène, aux côtés de Krystian Lupa et Manfred Karge. En tant que comédien, il participe à des spectacles de Sébastien Bournac, Jean-François Peyret, Benoît Bradel, Pascal Rambert, Alain Françon et Jean Liermier. En 2003 il crée Microsystème, compagnie qui sera associée à la Comédie de Reims puis en résidence au Forum Culturel de Blanc Mesnil et au Théâtre de Chelles depuis 2011. Il met en scène Le rêve d’un homme ridicule de Fédor Dostoïevsky, La vie de Timon de Shakespeare, Gênes 01 de Fausto Paravidino, Le laveur de visages de Fabrice Melquiot, Docteur Faustus de Christopher Marlowe et plus récemment Round Up, accueilli dans les Scènes Rurales en 2014.

En savoir plus : www.microsysteme.info

Réservations

SÉLECTIONNEZ VOTRE TARIF *

Distribution

Texte de Clémence Barbier ; Mise en scène de Victor Gauthier Martin ; Avec Alban Aumard, Clémence Barbier, Jehanne Carillon.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *