Compagnie Nadine Beaulieu : les rencontres se poursuivent !

Première étape à Saint-Siméon, Nadine et Marie ont visité la forge familiale de Guy Simon avec celui-ci et son petit-fils, Maxime. Rythme des machines, résonnances du marteau sur l’enclume, souffle sur le brasier, fumée grise, odeur du charbon, lueur de la flamme… Ce duo a su transmettre en l’espace d’un instant la magie de ce métier oublié exercé dans la famille depuis 1935 !

Deuxième étape à la Ferté-Gaucher : les deux complices ont rencontré Francine Albasini, directrice du foyer logement de la Commanderie, pour penser ensemble un travail avec les résidents autour du « geste ». Le geste que l’on aime faire, que l’on ne peut plus faire, que l’on aimerait encore faire… Déjà les idées de jeux, d’échanges fusent dans la tête de la directrice ! C’est certain, la compagnie reviendra !

Après une journée de répétition à la Ferme du Domaine, le solo intitulé Two était prêt à être présenté lors de la soirée d’échange avec les membres du comité de pilotage et des élus de la Communauté de Communes. Cette séance, qui s’est déroulée dans la gare de Lescherolles, a été animée par les deux artistes, afin que chacun puisse réfléchir à la mise en place du projet sur le territoire. Finalement, c’est avec la rencontre de Nicolas Masson, ancien conducteur de poids lourd, désormais chauffeur du bus des seniors des Deux Morin que s’est achevée la semaine : « Je suis parfois le seul contact humain que ces personnes ont… On discute, on parle de nos vies, des liens se créent ! ». Et si l’on rêvait des duos dansés aux arrêts du bus ?… À suivre !

Partager